Comment changer les comportements dérangeants?

EP-Blogue-Discipline-positive-15-phrases-jamais-penser-dire
15 phrases que je n’aurais jamais pensé dire dans ma vie
2018-10-11
EP-Blogue-Discipline-positive-vacciner-ou-non
Vacciner ou non ses enfants?
2018-11-16
EP-Blogue-Discipline-positive-Creer-des-liens

Le premier ingrédient à la recette gagnante pour éduquer ses enfants dans la bienveillance


Pour arriver à faire un gâteau goûteux, joli et qui lève bien, ça prend plusieurs ingrédients est c’est toujours préférable de suivre une recette. L’éducation des enfants, c’est un peu la même chose. On finit tous par arriver à un produit final, mais les ingrédients qu’on utilise en cours de route changent complètement le résultat final.

Avec les méthodes d’éducation positive, on y va avec une approche ferme, mais bienveillante. Ça donne des enfants qui, à long terme, ont confiance en eux, sont débrouillards, respectueux, capables de penser par eux-mêmes et surtout, épanouis dans le monde adulte.

C’est bien beau suivre une recette, mais je me suis toujours dit, « Une recette, c’est juste une suggestion, un guide. On peut toujours la modifier à notre goût ». Ça s’applique aussi pour l’éducation positive. Il faut en prendre et en laisser, y aller avec nos valeurs et notre jugement. Il est aussi important de garder en tête que: on peut changer un comportement chez un enfant, mais on ne pas changer son tempérament.


Alors, avant même de considérer être capable de modifier les comportements dérangeants chez les enfants, le premier ingrédient indispensable à la recette est :

Créer un LIEN avec votre enfant. Un enfant qui ne ressent aucun lien d’attachement avec son parent aura très peu, voire aucune envie de coopérer.

Pensez-y.

Si on ne leur fait que des demandes, des menaces, leur dit « non » à répétition ou leur donne conséquence après conséquence sans rien leur donner en retour, pensez-vous vraiment qu’ils auront le désir de collaborer ? Au contraire, probablement que les comportements dérangeants chez ces enfants augmenteront, car leur besoin d’appartenance ne sera pas comblé. (voir Êtes vous dans votre marge de crédit ?)

Une des façons les plus simples pour combler ce sentiment est de créer une connexion émotionnelle avec votre enfant. Ça veut dire de le toucher, le regarder et l’écouter véritablement et avec amour.

Voici quelques exemples comment créer des liens de rapprochement


  1. REGARDEZ VOTRE ENFANT DANS LES YEUX quand il vous parle. ABAISSEZ-VOUS à son niveau (quand ils sont petits) et ÉCOUTEZ-LE VÉRITABLEMENT.EP-Blogue-Discipline-positive-Creer-des-liens-avec-des-calins
  2. DONNEZ-LUI DES CÂLINS remplis d’amour souvent. Selon la psychothérapeute Virginia Satir, « Nous avons besoin de quatre câlins par jour pour survivre, de huit pour fonctionner, et de douze pour croître. »
  3. IMPLIQUEZ-LE DANS LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME. Non seulement, vous trouvez une solution ensemble qui plaira aux deux parties, vous lui donnez aussi l’opportunité de grandir émotionnellement et les outils pour éventuellement être capable de résoudre ses propres problèmes.
  4. JOUEZ AVEC VOTRE ENFANT. Donnez-lui du temps juste pour lui au quotidien. Du vrai. Sans cellulaire, sans télévision, sans interruption. Juste vous avec lui. Sans frères, sans sœurs. Et dites-lui que vous êtes tout à lui pendant « x minutes » (vous choisissez). Comme ça, il ne sera pas déçu quand vous retournez à votre « train-train quotidien ».
  5. ENCOURAGEZ-LE. On a tous appris à marcher avant de courir. Il est important de respecter le cheminement et le rythme d’apprentissage de chaque enfant, car chaque enfant est unique. Des simples mots d’encouragements au quotidien peuvent jouer énormément dans leur balance (voir 15 phrases encourageantes faciles à utiliser au quotidien).
  6. RACONTEZ VOS HISTOIRES. Les enfants ne comprennent pas toujours que vous avez aussi déjà été petit et vous en avez peut-être long à raconter. En racontant votre vécu, vous créer un lien de rapprochement entre vous et votre enfant.
  7. Faites-lui savoir que VOUS PENSEZ À LUI. De répéter au moins une fois par jour à votre enfant quelque chose que vous avez fait « juste pour lui ». Ça peut être que vous avez pensé à lui à l’épicerie et acheté des bananes parce que vous savez que c’est son fruit préféré. Ou que vous avez lavé et plié tous ses vêtements, juste pour lui, pour qu’il ait du linge propre. Ça fait en sorte qu’ils se sentent uniques et précieux à vos yeux et en même temps, vous leur montrez ce que vous faites pour eux.
  8. SOYEZ VRAI. Les enfants imitent ce qu’ils voient. Nous sommes les parents, nous sommes leurs premiers « héros ». À nous de montrer l’exemple. Notre manière d’être joue un grand rôle dans leur développement.

Un enfant qui a toute votre attention et ne se sent pas en compétition avec tout ce qui l’entoure est un enfant comblé.

Pour réussir à modifier les comportements dérangeants des enfants, il faut accepter que ce soit une relation donnant-donnant. Plus vous leur en donnez, plus ils voudront vous en donner en retour. Et tout le monde en sort gagnant en fin de compte, je vous le garantis.

Votre gâteau ne lèvera pas du jour au lendemain. Ça prend du temps, de l’énergie et surtout les bons ingrédients. Et ce n’est qu’UN ingrédient parmi plusieurs pour une recette gagnante. Ayez confiance en vous et surtout ne vous découragez pas! Il y a une lumière au bout du tunnel.

La prochaine fois que vous voyez votre enfant, donnez-lui un câlin ! Un vrai de vrai. Ça aura autant de bienfaits pour vous que pour lui !